Concepteurs des films

Le scénariste

Un film raconte une série d’actions que les gens exécutent dans certaines situations. Pour commencer à écrire un scénario, on doit avoir une idée de ce qu’on veut faire de ces personnes, des personnages, des situations auxquelles on veut faire face, des endroits qu’on veut visiter. Malgré tous les efforts qu’un écrivain peut faire, il est pratiquement impossible de trouver une idée absolument originale, elle fera toujours écho à quelque chose déjà vu dans un autre film, ou lu dans un livre, ou entendu dans une chanson… L’important, cependant, n’est pas de copier, mais de s’inspirer.

On peut partir de la même idée, du même point de départ, comme un autre auteur, puis prendre une direction complètement différente et arriver dans un endroit complètement différent. Pour dire les choses simplement : malgré une histoire similaire, le film peut et doit être complètement différent. L’histoire ne doit jamais sembler celle de quelque chose de déjà vu, même si souvent le croisement entre différentes choses déjà vues peut même sembler quelque chose de nouveau. L’histoire doit ressembler à une variation intéressante d’un thème connu. Ce n’est jamais une bonne idée, cependant, de décrire ce qui est écrit comme « un croisement entre ceci et cela, avec un peu de cet autre ». C’est vrai dans tous les domaines de l’écriture créative, mais c’est particulièrement vrai dans le cinéma.

Lorsqu’on a l’occasion d’écrire ce qu’on veut, on finit souvent par regarder la feuille blanche pendant des heures. La première règle du scénariste est d’écrire sur ce qu’il sait, ce qui ne signifie pas écrire son propre autobiographie, mais plutôt raconter l’histoire d’un personnage avec qui il a quelque chose en commun et qui se déplace dans un environnement similaire à celui qu’il connait. Le protagoniste de son film, que l’on veuille ou non, aura toujours quelque chose en commun avec lui, parce que c’est lui qui lui donne vie, qui décide quoi dire et quoi faire, mais ces similitudes ne devraient pas être l’aspect principal du personnage, à moins qu’il ait eu une vie vraiment très curieuse et intéressante.

Mais comment savoir quand on a une très bonne idée ? Eh bien, au début, toutes les idées sembleront bonnes, et cette impression deviendra de plus en plus forte au fil du temps et cette satanée feuille de papier nous regarde dans toute sa blancheur. On doit essayer de donner libre cours à notre imagination, on doit observer toutes les idées qui nagent dans notre tête jusqu’à ce qu’on ait vraiment l’impression d’avoir pêché la bonne. Un scénario doit être plein de bonnes idées, surtout s’il y a des scènes d’action. Peu importe l’ampleur des explosions qu’on imagine, le public les a déjà vues. Aussi rouges que soient les rivières de sang, le public en a vu d’autres.